Brokeback Mountain

Synopsis

Eté 1963, Wyoming.
Deux jeunes cow-boys, Jack et Ennis, sont engagés pour garder ensemble un troupeau de moutons à Brokeback Mountain. Isolés au milieu d’une nature sauvage, leur complicité se transforme lentement en une attirance aussi irrésistible qu’inattendue. A la fin de la saison de transhumance, les deux hommes doivent se séparer.
Ennis se marie avec sa fiancée, Alma, tandis que Jack épouse Lureen. Quand ils se revoient quatre ans plus tard, un seul regard suffit pour raviver l’amour né à Brokeback Mountain.

Fiche technique

Titre : Le secret de Brokeback Mountain 

Titre original : Brokeback Mountain

Réalisation : Ang Lee

Scénario : Larry McMurtry & Diana Ossana 

D’après l’oeuvre de Annie Proulx 

Pays d’origine : USA

Genre : Comédie dramatique, Romance

Durée : 2h 14min

Musique : Gustavo Santaolalla

Année : 2004

Distribution

Ennis Del Mar : Heath Ledger

Jack Twist : Jake Gyllenhaal

Alma Beers Del Mar : Michelle Williams

Lureen Twist : Anne Hathaway

Joe Aguirre : Randy Quaid

Cassie Cartwright : Linda Cardellini

Lashawn Malone : Anna Faris

Monroe Scott : Michael Campbell

Alma Del Mar à 19 ans : Kate Mara

Jimbo le clown : Tom Carey

L.D. Newsome : Graham Beckel

Randall : David Harbour

La mère de Jack Twist : Roberta Maxwell

Alma Del Mar Jr., à 13 ans : Cheyenne Hill

Jenny Del Mar, à 4 ans : Brooklynn Proulx

le guitariste : Steve Eichler

Fayette Newsome : Mary Liboiron

John Twist : Peter McRobbie

Vidéo

http://www.dailymotion.com/video/7xjoenHuaDGzEf58

Affiches/Photos

brokebackmountain.jpg

ennismariage.jpg

jacketlureen.jpg

jacketennis.jpg

Mon avis

Un très beau film, émouvant et humain. Poétique !! Merveilleux !!



Tests et cetera

Encore des tests ?! Ben oui, na emoticone  

Quel créatif êtes-vous ? Mon profil : Créer, c’est communier

L’art constitue pour vous un univers privilégié. C’est un monde magique, loin du monde réel, dans lequel vous aimez plonger. Vous trouvez dans cet endroit merveilleux une sensation d’absence de limites, d’osmose, de possible…

Ce qui est avant tout recherché ici, c’est l’harmonie, la fusion parfaite et entière avec l’art pratiqué. Violoniste ? Vous cherchez à ce que le violon vous livre tous ses mystères et à ce qu’il devienne le prolongement parfait de votre propre main, sans distinction ni séparation. Sculpteur ? Vous concevez l’argile comme une seconde peau, un second corps avec lequel s’unir… Vous attendez ainsi une sorte de véritable relation amoureuse avec votre art qui devient peu à peu le plus parfait des amants, la plus subtile des maîtresses…

L’univers artistique est pour vous à l’idée un refuge, un cocon. Comme l’expliquait le psychanalyste D.Anzieu, il est comme « un environnement maternel stimulant, séduisant, enrichissant et soutenant ». Vous y voyez la possibilité d’une relation fusionnelle, qui permet de se retrouver un monde bienveillant qui rassure. Il y a là quelque chose de l’ordre de la quête d’un amour total et parfait…

On pourrait penser ici à un Fabrice Lucchini goûtant avec délices aux plaisirs de la diction ou encore à la calligraphe Fabienne Verdier recherchant sans cesse « L’unique trait de pinceau »…

Pour vous, être artiste c’est donc avoir cette chance unique et magnifique de ne faire qu’un avec son art, et de pouvoir s’y baigner tout entier, d’en être inondé. Vous semblez ainsi plus facilement attirée par des arts appelant de la douceur, de la subtilité, de l’harmonie et de la patience…

Êtes-vous adulte ? Mon profil : Vous êtes adulte avant l’heure !

« Etre adulte, c’est être seul. » écrivait Jean Rostand dans Pensées d’un biologiste.
Investie dans vos études ou travaillant déjà, l’œil perçant, une main pianotant sur votre Palm Pilot ordinateur et l’autre écrivant quelques mots d’amour, votre âge réel est celui de la maturité ! Responsable, réaliste, conciliante et autonome, aucun problème ne résiste au computeur de votre logique. Vous êtes adulte avec bonheur. Avoir un rôle social, travailler, payer, ne plus jouer, donner, juger, tenir ses promesses et se sentir parfois frustrée, vous êtes capable de tout cela. Et de gérer vos relations affectives, de vivre votre sexualité, de l’assumer, tout en canalisant votre créativité pour la rendre rentable et vous donner une indépendance financière. En somme, vous êtes Superman ou Wonder Woman ! Vous voulez donner une image forte de vous-même, la confirmer par une position sociale correspondant à votre ambition, et vous avez des aptitudes pour prendre les autres en charge, les diriger ou en prendre soin. Mais si le goût des responsabilités et votre concept de l’âge adulte vous incitaient à en faire trop, en oubliant d’accepter de vous laisser aider vous-même ? En oubliant aussi d’éprouver une passion pour un homme / une femme, un pays ou la culture des capucines, surtout si vous n’avez pas eu le temps de l’inscrire sur votre agenda ?
Être adulte, c’est aussi avoir la fragilité de l’enfance de temps en temps et, en partageant des problèmes en échange d’autonomie, essayer d’éprouver de véritables joies de vivre. En se méfiant un peu moins de tout ce qui n’est pas exactement conforme aux règles connues et aux contraintes respectées. Alors, la vie n’est « plus tout à fait la même, ni tout à fait une autre », comme l’a écrit Paul Verlaine dans Poèmes saturniens. Elle a seulement plus de charme…

Quel est votre genre d’humour ? Mon profil : C’est tellement mieux avec le sourire !

Pour vous, l’humour est un fabuleux outil de communication. Il vous permet de rentrer plus facilement en contact avec les autres, de vous adapter, et vous offre l’opportunité de dénouer des relations conflictuelles.

Vous l’utilisez comme un remède puissant contre la morosité qui menace le train-train quotidien. Il est le petit “plus” qui allège l’existence.

Vous êtes ainsi bon public des blagues simples et efficaces, des films ou des sketches qui pastichent nos petits travers et grands défauts. Vous pouvez rire de vous-même comme des autres. L’humour est même parfois comme une seconde nature : vous appréciez d’avoir votre entourage pendu à vos lèvres et retrouver le sourire grâce à vous.

Mais vous êtes aussi suffisamment fin psychologue pour repérer quand faire ou ne pas faire le pitre. Vous utilisez blagues et imitations avec tact et diplomatie, gardant toujours à l’esprit le respect des autres.

Vous aimez donc le rire pour le rire, et l’aimez plus encore lorsqu’il est partagé entre amis, comme on partage une bonne bouteille de vin.

Qu’est-ce qui vous met en rage ? Mon profil : Rien ne me vexe !

Chez vous, la susceptibilité se dissimule derrière une apparente indifférence.
En effet, l’ensemble des petites phrases qui peuvent vexer la plupart de vos congénères, semblent ne rien provoquer chez vous. Comme si aucune remarque, même un brin déplaisante, ne pouvait vous atteindre…Vous donnez l’impression de vous en moquer royalement.

Mais derrière cela se cachent souvent des stratégies habiles qui visent à ne pas laisser les sentiments liés à la susceptibilité se réveiller : vous essayez alors de vous boucher symboliquement les oreilles, mais plus rusé, vous cherchez systématiquement aux propos des autres – lorsqu’ils vous blessent – des excuses :  » il ne pensait pas ce qu’il disait  » ou encore  » il est très stressé en ce moment « … Pratique, certes, mais toutes ces astuces efface pas la susceptibilité !
Vous semblez ne pas oser vous laisser réagir. Au fond de vous, il y a probablement une dose de colère et d’agressivité très forte que vous avez peur d’assumer face aux autres. Vous ne vous donnez pas le droit de répondre, de vous justifier… de vous affirmer en somme. Et cela, sans doute parce que vous avez longtemps “encaisser” sans jamais répliquer. Il y a ainsi en vous une partie très blessée qui réagit profondément à la moindre remarque, mais qui est étouffée par votre bouclier de banalisations.

Aussi, ne vous dissimulez plus. Apprenez peu à peu à trouver d’autres modes de réaction que la fuite : face aux vraies attaques, défendez-vous. Et face aux petites phrases qui chatouillent votre susceptibilité, pourquoi ne pas essayer l’humour ?

Quel est votre rapport à la mort ? Mon profil : “Vivons avant de mourir”

La mort est pour vous la grande inconnue, celle qui clôturera votre chemin ici-bas et sera ainsi votre dernière interlocutrice.

Certes, son énigme vous dépasse, vous impressionne, vous effraye parfois, mais vous ne ressentez pas le besoin de tout comprendre. Vous laissez à la mort sa part de mystère, bien trop occupée pour le moment à profiter des bonheurs de la vie. Chaque chose en son temps pensez-vous.

Et d’une certaine façon, vous avez bien raison. Le principal souci que vous avez avec la mort serait de ne pas avoir vécu et aimé suffisamment de choses et d’êtres avant que cette dernière ne vienne frapper à votre porte.

Aussi, vous vous immergez autant que vous le pouvez dans votre présent. Et lorsque vous êtes confrontée à la mort d’un proche, vous vivez ce moment de deuil et de douleur en tant qu’être vivant : lui ou elle n’est plus là, vous si. Vos émotions s’expriment librement.
Vous réalisez alors davantage que votre route n’est pas finie, et cette épreuve crée en vous le besoin presque viscéral de profiter encore plus de la vie.

Ainsi, vous savez bien qu’un jour viendra votre tour : mais ayant intégré cette évidence, vous êtes à même de profiter du chemin sans vous demander comment sera la ligne d’arrivée.

Êtes-vous influençable ? Mon profil : Vous êtes peu influençable

Peu influençable, vous pouvez avec la même énergie, soit adopter tout à fait les idées qui vous sont proposées, soit vous fermer complètement à tout conseil et vous en tenir à vos décisions. Ni pantin, ni cire molle, sans vous laisser conditionner dans votre manière d’agir, vous êtes capable de juger de ce qui est le mieux pour vous. Vous donnez l’image de quelqu’un de solide, sachant imposer sa volonté quand c’est nécessaire, en restant indépendant. C’est-à-dire en refusant de subir l’influence des autres. Quand vous devez prendre une décision à votre rythme, vous cogitez, mettez en parallèle divers avis, en parlez, demandez conseil et, finalement, tranchez en privé en toute connaissance de cause. Cette façon de réagir est la plus raisonnable, car vous vous réservez toujours la possibilité de sélectionner ce qui vous satisfait en vous servant de l’expérience des autres. Et de faire barrage contre toutes les suggestions qui ne vous semblent pas appropriées à votre personnalité. Comme vous utilisez votre culture, votre expérience et votre imagination, rares sont les personnes qui peuvent vous faire dévier de votre but. Pourtant, selon vos états d’âme ou vos motivations, vous vous laissez parfois influencer, quitte à vous tromper. Quand vous vous êtes laissé entraîner de mauvaise façon, vous recommencez, opiniâtre, pour réussir cette fois-ci ce que vous aviez raté. Sacha Guitry disait qu’« il vaut mieux éprouver des remords plutôt que des regrets ». Vous êtes aussi de cet avis et êtes en outre convaincue qu’il faut toujours laisser à ses semblables leurs mauvaises idées et s’obstiner à garder les autres – les bonnes – pour soi

Êtes-vous tolérant ? Mon profil : Toujours à l’écoute

Vous êtes à l’écoute des autres sans jamais les juger et vous avez une grande facilité pour vous mettre à leur place dès qu’ils exposent leurs problèmes. Vous jubilez sitôt que des opinions divergent. Ce sont pour vous des occasions d’étendre vos connaissances et vos idées.

Ces qualités sont révélatrices d’une bonne estime de soi et d’une assurance en vos repères tant intellectuels qu’émotionnels. Peut-être vous a-t-on appris dès votre plus jeune âge à cultiver l’art d’accepter et de respecter les autres modes de pensée ? Ou bien avez-vous simplement mis à profit votre étonnante soif de curiosité ?

Ce que vous aimez le plus ? Voyager, partir à l’aventure afin de connaître d’autres cultures, d’autres styles de vie. L’ouverture d’esprit qui vous caractérise vous permet de nouer facilement de nouvelles relations. D’ailleurs, votre compagnie est recherchée et vous êtes très entourée. De plus, vous savez habilement éviter les conflits. Donner votre opinion et écouter l’avis de l’autre vous suffit.

Conservez cette ouverture d’esprit que beaucoup vous envient. Peut-être s’en inspireront-ils ?

Je crois que ça me résume bien, en somme. Voilà qui je suis !



Le petit moulin à paroles |
Les petits riens de Domi |
Make your dreams come true |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | créativ_db
| PatBlog
| amies