Pan

pan.jpg 

Personnage de la mythologie grecque, Pan (en grec ancien Πάν / Pán, « tout ») est le dieu de la totalité, de la Nature tout entière.

Il est le protecteur des bergers et des troupeaux (représentant symboliquement la Nature), et généralement représenté de la même façon que les satyres avec des pieds de bouc et des cornes.

Son mythe

Le nom de Pan, fils d’Hermès, signifie en grec archaïque nourricier. Il sera le dieu des pâturages, notamment des moutons et des chèvres. Certains mythographes lui donnent également pour père Zeus, Cronos ou Apollon et pour mère Callisto, Pénélope, Hybris, ou une chèvre. L’une d’entre elles abandonnera l’enfant à la naissance. Il sera recueilli par les Nymphes. L’enfant possédera les membres inférieurs d’un bouc et de petites cornes sur la tête. Les artistes du Moyen-Age reprendront ces caractéristiques pour représenter le diable. Hermès sera fier de le montrer aux dieux de l’Olympe. Pan sera un dieu lubrique qui poursuivra les Nymphes. Les Grecs le considéreront comme un dieu de la fertilité du bétail.

Pan partagera le goût de la musique avec Apollon sans en posséder le talent. Il perdra un concours face à lui, en Lydie. Tmolos, qui sera juge, accordera le prix à Apollon. Midas sera affublé d’oreilles d’âne pour ses commentaires déplacés. Pan jouera de la « syrinx », plus connue sous le nom de flûte de Pan, pour faire danser les Nymphes et les Satyres. Il gagnera cette flûte alors qu’il poursuivait la Nymphe Syrinx, ou Novacris. Cette dernière, voulant fuir le dieu et ne pouvant franchir le fleuve Ladon, demandera aux Nymphes de la transformer en roselière. Pan coupera quelques roseaux de différentes longueurs pour en faire une flûte. Pan aimera également Séléné, la déesse de la Lune, et l’attirera dans les bois en lui promettant une toison de laine blanche.
Pan, qui donnera naissance au mot panique, ne supportera pas d’être dérangé pendant son sommeil. Il sèmera la panique dans les rangs des Géants, au cours des affrontements avec les dieux. Il sera l’un des personnages favoris des poètes bucoliques, comme son demi-frère Daphnis, qu’il aimera tendrement. Pan demandera au roi Pheidippidès, qui traversait le mont Parthénion en Arcadie pour demander de l’aide à Sparte avant la bataille de Marathon (490 avant Jésus-Christ), pourquoi les Athéniens ne lui rendaient pas de culte alors qu’il les protégeait. Les Perses subiront une cuisante défaite et Athènes offrira un sanctuaire à Pan. Les Romains identifieront Pan au dieu des bois Sylvain.


Pan partagera le goût de la musique avec Apollon sans en posséder le talent. Il perdra un concours face à lui, en Lydie. Tmolos, qui sera juge, accordera le prix à Apollon. Midas sera affublé d’oreilles d’âne pour ses commentaires déplacés. Pan jouera de la « syrinx », plus connue sous le nom de flûte de Pan, pour faire danser les Nymphes et les Satyres. Il gagnera cette flûte alors qu’il poursuivait la Nymphe Syrinx, ou Novacris. Cette dernière, voulant fuir le dieu et ne pouvant franchir le fleuve Ladon, demandera aux Nymphes de la transformer en roselière. Pan coupera quelques roseaux de différentes longueurs pour en faire une flûte. Pan aimera également Séléné, la déesse de la Lune, et l’attirera dans les bois en lui promettant une toison de laine blanche.

Le christianisme s’inspira sans doute de l’apparence de ce dieu très populaire, et le « diabolisa » pour lutter contre le paganisme et toute autre tradition religieuse qui résistait à son implantation.

pan02.jpg

Ses amours

La nymphe Syrinx qui se transforma en roseaux pour échapper à son désir. Comme le vent de son souffle faisait gémir les roseaux, en hommage, Pan confectionna un instrument de musique auquel il donna le nom de syrinx, connu sous celui de flûte de pan.

La nymphe Écho dont la voix merveilleuse rendait tout homme amoureux. Pan la rattrapa et l’éparpilla sur toute la Terre. Il n’en reste que l’écho, pâle imitation et une fille, Lynx, qu’Héra, pour la punir d’avoir favorisé les amours de Zeus avec Io, métamorphosa en statue de pierre ou en un oiseau utilisé dans les conjurations amoureuses, le torcol.

Le berger de Sicile Daphnis, amant de Pan.

Séléné (personnification de la Lune), qui se laissa séduire en acceptant un troupeau de bœufs blancs.

Le mythe de Pan concentre toute la dualité de l’imitation : désir/jalousie, rassembler/éparpiller, présence/absence.



13 commentaires

  1. Theo 17 février

    « PAN !! »… Argh… Je saigne… je suis mort…
    (désolé pour ce jeu de mot débile… ^^ )

    Plus sérieusement, ayé, tu es inscrite en tant que contributrice sur mon blog, Taïka. Merci qui ? Merci qui ?

    A+ (et continue ce blog, qui commence super bien :) !! )

  2. Taïka 17 février

    « Merci à qui ? » Je pense que c’est à toi !!! Mais après c’est toi qui me dira merci de t’avoir écrit un super article qui, soit dit en passant, commence à avoir du fond (on verra après pour la forme ^^).

    Marci pour tes encouragements et récussite vite et bien. J’espère que t’auras pas besoin d’attendre jusqu’à Pâques, queu même.

    A bientôt pour de nouveaux post.

  3. Theo 17 février

    Nan… Pas besoin de Pâques… Je suis un phénix ! (tiens, ça m’rappelle quelque chose…).

  4. Taïka 18 février

    A vrai dire oui, ca me rappelle Conan, le dessin animé !! :)

  5. theo 18 février

    Ah oui, « Conan »… C’était bien…
    Tiens, au fait, tu savais que « Conan le Barbare » c’est une contrepèterie ? Je te laisse deviner ce que ça donne… Hi hi hi

    A part ça, sur MCM le soir y’a « Nicky Larson »… ça me fait retomber en enfance… ^^

  6. Taïka 18 février

    Et sur Mangas y’a Ulysse 31. Ca c’est de l’animation !!

    Concernant Conan, j’étais pas au courant, tiens…

  7. Theo 19 février

    Hey, p’tite précision : c’est pas moué qui ai écrit l’article sur « l’Ordre du Christ », mais c’est lusina, une contributrice (c’est marqué juste sous le titre de l’article). Moi j’ai juste changé la couleur et mis les photos. Hi hi.
    Et toi, ton article, il arrive ??? ^^

  8. Taïka 19 février

    Patience, jeune Padawan !

  9. Theo 19 février

    Oui… c’est vrai… l’Impatience mène au Côté Obscur…

    En même temps, je suis impatient d’avoir passé mes partiels début juin pour pouvoir me réfugier dans le Côté Obscur d’une salle de ciné ! ^^

  10. Taïka 19 février

    Ouais! Vive l’Obscur !

    Euh… et Pan dans tout ça, t’as rien à dire de plus dessus. Il est Sexy tout de même ?

  11. Theo 20 février

    euh… sexy… Je savais que t’avais des goûts bizarres, mais à ce point… Pan, c’est pas mon style… Ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha hi ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha !

    P.S. : Un intrus s’est caché parmi les « ha ». Sauras-tu le retrouver ?

    Bon allez, un peu de sérieux… Je vais bosser et je repasserai. Vivement d’autres articles ^^

    a+

  12. Taïka 20 février

    Ne serait-ce pas pas « hi » ?

    A bientôt Théo !

  13. conseilzelda 22 mars

    Super ton article!
    C’est génial, j’en avais justement besoin.
    Merci beaucoup!

Laisser un commentaire

Le petit moulin à paroles |
Les petits riens de Domi |
Make your dreams come true |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | créativ_db
| PatBlog
| amies