Un endroit à visiter

Sedenta ouvre son blog, un coin de toile pour vous parler d’imaginaire, de Fantasy, de Fantastique et de Science-Fiction.

Laissez-lui des commentaires.
Bonne visite.

Citadelle 2010 



Les batailles de Caïn

Seigneur, les chiens marchent sur nous
Seigneur, le souffle mort est là

Les bandits de la lumière approchent, renversant les donjons et les canons.
Le feu sur eux ne peut rien, si ce n’est amplifier leur force : la haine.
Marchons vers l’Ouest de notre domaine et retrouvons l’Est de notre puissance juvénile.
Nous garderons l’ardeur de vivre en laissant la crainte derrière nous.
Si c’est de fuir que je vous parle, ne m’en veuillez pas.

Caïn, suivez bien vos dévots
Caïn, Le souffle mort est déjà là

Ressentent-ils cette frayeur, la douleur d’un cœur de dragon ?
Subir les sentences, mettre à bas les pénitences, sans qu’ils aient aucune peine.
Nous connaissons bien cette sensation, Seigneur, et les crétins jubilent.
Ils l’ont universalisé mais à chaque coup porté la bafouent
La foi d’un dieu est la leur, nous n’en voulons pas.  

Seigneur Caïn, gardons-nous
Seigneur Caïn, leur perte est pour bientôt



Les 14 genres du cinéma

La classification d’oeuvres selon le genre est faite de manière didactique et arbitraire à partir de la base, c’est-à-dire du scénario. Néanmoins un film peut être classé dans 2, 3 voire plusieurs genres. On ne retiendra alors que les grands thêmes. Les cinéastes condamnent cette pratique, que l’on utilise pourtant à longueur de temps, pour son manque de pertinence.

1. Le burlesque : Le comique burlesque est fondé sur l’absurde, la provocation et une certaine violence. Il montre un personnage en perpétuel conflit avec ce qui l’entoure. Il est compsé d’une suite rapide et rythmée de gags indépendants les uns des autres, parfois improvisés ou puisés dans un répertoire.

2. La comédie : Elle est un genre à la fois universel et d’une grande complexité. Chaque pays a développé sa ou ses propres tendances aux ressorts variés.La comédie fait rire, tantôt par son raffinement , tantôt par sa grossièreté, tantôt en fuyant les problèmes de société, tantôt en les exploitant.

3. Le film criminel : Il constitue un genre complexe, non homogène, décomposable en trois grandes tendances : le film noir, le film policier, le film de gangsters, qui se distinguent par des éléments de contenu et leurs structures narratives. Hitchcock constitue, presque à lui tout seul, un genre à part. 

4. Le documentaire : Le terme documentaire englobe tout ce qui n’est pas fiction. Il regroupe les films qui cherchent à représenter la réalité. Apparu dès la naissance du cinéma, le documentaire permet au cinéaste d’interpréter la réalité, d’exposer son point de vue sur le sujet filmé, de réfléchir et de faire réfléchir sur le réel. 

5. Le drame : Ayant pour principale caractéristique de développer une intrigue selon l’esprit de sérieux, le drame met en valeur l’histoire que vivent les personnages, avec une densité ou une intensité inhabituelle. D’après ce qu’ils veulent exprimer et l’émotion qu’ils souhaitent susciter chez le spectateur, les films appartenant au genre peuvent mettre l’accent sur les évènements forts d’un destin exceptionnel, sur la force ou la fragilité des élans affectifs et amoureux, sur la dimension psychologique dans les rapports sociaux, ou bien sur la position d’un groupe d’individus en prise avec le quotidien.

6.Le western : Les westerns sont des représentations majeures du cinéma américain. Le genre est né en même temps qu’Hollywood. Les récits mêlent le mythe de la conquête de l’Ouest et la réalité historique. A travers le western, les réalisateurs américains s’interrogent sur l’histoire de leur nation.

7. Le film d’aventure : Devenu pour des raisons économiques un genre principalement américain, le film d’aventure se reconnaît à ses séquences d’action, au profil du héros et des acteurs, et à un certain exotisme. 

8. La science-fiction : Le cinéma est le médium idéal de la science-fiction. De même, la science-fiction est le genre qui permet le mieux au cinéma de déployer sa technologie. Le film de science-fiction est souvent une parabole de la réalité.

9. Le fantastique : Dans les films fantastique, le réel cède la place au surnaturel. Ce genre trouve son origine dans les mythes d’antan ou dans les peurs du moment. Il possède un répertoire limité de personnages, lieux et thèmes. Le passage du noir et blanc à la couleur et aux effets spéciaux a mis l’accent sur l’horreur.

10. Le film d’animation : Il se définit par un mode spécifique de fabrication lié à des techniques, artisanales ou industrielles selon les périodes et le choix des artistes. Initialement destiné aux adultes, il s’est très vite tourné vers le public enfantin, tendance que Walt Disney n’a fait que renforcer.

11. Le film musical : Cette appellation désigne l’ensemble de films dans lesquels la musique tient une place quantitativement importante. Elle ne se contente pas de créer une atmosphère ou de souligner une émotion : elle est au centre du film, participe directement à sa saturation et lui donne son sens.

12. Le film historique : Entretenant un rapport plus ou moins intime avec les événements réels du passé qui leur servent de base, les films historiques regroupent l’ensemble des mises en scène évoquant une époque antérieure au 20ième siècle. Parce que la tenue vestimentaire des acteurs est une des seules caractéristiques de ce genre dépourvu de codes clairs, ils sont aussi appelés films en costumes. Les œuvres les plus représentatives du genre restent celles qui relatent des épopées et des mythes datant de l’antiquité, que ce soit avec une certaine objectivité, une démesure romanesque, un regard critique ou bien sous l’angle de la comédie.

13. Le cinéma expérimental : Le cinéma est issu d’expériences sur le mouvement. Sa vocation expérimentale originelle ne s’est jamais démentie, dans le champs scientifique comme dans le champ esthétique. Mais le cinéma expérimental se déplace au gré des courants formalistes, engagés ou intimistes.

14. Le film érotique : Bien qu’ils soient essentiellement fondés sur le plaisir sexuel, les films érotiques ne peuvent pas se réduire au passage d’une étreinte jouée à un acte clairement représenté et non simulé. L’érotisme étant avant tout la suggestion du désir, plus que son assouvissement, ce genre trouve sa pertinence artistique dans les transgressions successives des interdits, jusqu’à la représentation explicite de l’acte sexuel, qui apparaît donc comme un aboutissement plutôt qu’un commencement. Sous cet angle, ce genre s’impose comme un repère intéressant pour observer les évolutions d’une société et de ses mœurs.

Sources : Le cinéma, F. Vanoye, F. Frey, A. Goliot-Lété,

Repères pratiques, éditions Nathan, 2007.

Cité Cinéma



AFCA

Juste un petit mot pour vous faire partager, si vous ne le savez pas ou si ça vous intéresse, le lien de l’Association Française du Cinéma d’Animation [AFCA].

Bonne visite.



Il y a un an…

… c’était le premier « Jour des Rippers« , le clan démominable dont je suis membre co-fondateur avec Mouj et Sed. Le 28 Octobre 2006 donc, on s’est réunie pour fêter ça. Bien sûr qu’on avait l’appareil photo; bien sûr que Sed avait pris tous ses accesoires… Bien sûr que Mouj est le modèle. C’est évident ^^

Les premiers clichets, « c’est pour s’amuser » me dit Sed. 

Visuels du 28 Octobre 2006 - Le commencement
Album : Visuels du 28 Octobre 2006 - Le commencement
Rendez-vous du Jour des Rippers, premiers clichets de l'après midi.
11 images
Voir l'album

Puis un peu plus tard, après ces premiers essais, on passe au salon. Mouj et Sed ont un projet : créer un blog en commun. Alors elles cherchent, tournent sur le web pour trouver un hébergeur sympa qui leur permettrait de personnaliser facilement l’interface de leur futur nid. Et elles finissent par trouver. Le blog s’appellera Castle in Tears : http://castleintears.canalblog.com (Je leur ai un peut soufflé ^^)

Visuels du 28 Octobre 2006 - Castle in tears
Album : Visuels du 28 Octobre 2006 - Castle in tears
Jour des Rippers et naissance du blog "Castle in Tears".
18 images
Voir l'album

Et en début de soirée on s’esquive vers le cimetière. On n’a pas vraiment de quoi faire alors on va au château. Le reste est en image. Bonne route !

Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Album : Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Partie 1/7 Premiers clichets, pour se mettre dans l'ambiance.
16 images
Voir l'album

Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Album : Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Partie 2/7 Sur le pont du château : Apparition Katanique.
18 images
Voir l'album

Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Album : Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Partie 3/7 Et là : Apparition de la mystèrieuse "Peluche rouge : objet non-vivant" (rdv sur http://castleintears.canalblog.com)
17 images
Voir l'album

Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Album : Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Partie 4/7 Cartomancie d'un soir d'Automne. La main de Sed ? Et ben même pas. C'est celle de Mouj.
13 images
Voir l'album

Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Album : Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Partie 5/7 Elle a l'air un peu blasé Mouj, avec sa Maison Dieu. Mais oui c'est toi Dieu, Mouj !
13 images
Voir l'album

Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Album : Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Partie 6/7 Sed rentre en piste. Ok, je prend l'appareil.
17 images
Voir l'album

Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Album : Visuels du 28 Octobre 2006 - Par une belle soirée
Partie 7/7 Que dire d'autre qu'après l'effort vient toujours le réconfort. N'est-ce pas Mouj? Sed?
8 images
Voir l'album



Vous serez le héros ?

J’ai crée il y a pas trop longtemps une mini-aventure sur le principe des livres dont vous êtes le héros. J’ai planché ensuite sur des illustrations et, ma foi, ça m’a bien plu. Sa future publication a été annulée cause il faut écrire la suite ^^

Illustrations pour un Jdr
Album : Illustrations pour un Jdr
Un cosmonaute, un druide, un héritier d'trône, un mort et un aventurier.
5 images
Voir l'album



Un Mag’ de SF et Fantasy recrute

        Je passe une petite annonce pour aider des copains qui se cassent la tête (et c’est rien de le dire) pour monter un super projet : la création d’un magazine de SF, fantastique et fantasy. Appel aux amateurs ! 

« Bonjour.

Nous sommes en train de créer un magazine de science-fiction, de fantastique et de fantasy qui s’appellera Sombres Royaumes. Nous recherchons actuellement des personnes motivées pour rédiger des articles, proposer des nouvelles, des scénarios de jeux de rôles, corriger l’orthographe des articles, examiner des nouvelles, dessiner, illustrer, coloriser  ou tout simplement critiquer les différents articles disponibles.

Pour toutes personnes qui voudrait prendre part à ce projet vous pouvez avoir une idée plus précise de l’ensemble de ce que nous faisons à cette adresse : http://sombresroyaumes.darkbb.com/presentation-des-sombres-royaumes-c3/, partie de notre forum qui décrit nos ambitions.

Vous pouvez aussi nous contacter par mail à sombresroyaumes@gmail.com, ou par téléphone au 06 77 57 07 08. »

 

                      Sombres Royaumes



The Five Killers

http://www.dailymotion.com/video/2MNJtBPovolZFo9kP

       Et voilà enfin quelque chose qui va booster nos soirées monotones.

       The Five Killers, c’est du Gonzo ! (pour ne pas dire costaud) 

       L’histoire nous plongera prochainement dans un monde futuriste où  haute technologie rime avec espionnage et conspirations. C’est dans ce contexte que des assassins, les 5 meilleurs de part le monde, seront pris pour cible par l’ultime tueur. Leur retraite s’achèvera; ils seront les prochains sur sa liste…

       En 12 épisodes, cette série au graphisme imbibé d’images de synthèse promet gros. Le trailer est attirant, n’est-il pas ?

       Souhaitons qu’il ne nous décoive pas ^^

        Bientôt fansubé par GTO.



12345

Le petit moulin à paroles |
Les petits riens de Domi |
Make your dreams come true |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | créativ_db
| PatBlog
| amies